dimanche 6 juin 2010

incendie industriel nantes trentemoult 5 juin 2010






La population de Trentemoult a été exposée pendant tout l'après midi à un épais nuage de fumées de carcasses de voitures...

Les pompiers, plus d'une centaine, évoquent un tas de carcasse de voitures dépolluées de 300m2 d'une hauteur de 20 mêtres ! La hauteur de ces tas est une violation des engagements pris par cet industriel dans le dossier d'exploitation accordé par le prefet en 2009 !!!

Certes, les vehicules sont dépollués : les contenants des fluides (freins, huile, gas oil climatisation) sont vidés, mais les contenants restent dans la carcasse et quand la carcasse brûle avec toutes ses peintures et ses plastiques... Vaut mieux pas respirer !

Un beau samedi à Trentemoult où il ne faisait pas bon faire sortir les enfants ou les bébés !!!

Produits toxiques issue de la combustion des plastiques de tableaux de bords, des résidus de liquide de frein, miam miam ont soufflés dans les poumons des citoyens qui avaient prévenu, et ont été méprisé...

Ronan Dantec, n'habite pas Trentemoult, il s'en fout ! C'est dommage !


Filmé vu du pont de cheviré à 18h00 L'incendie s'est déclaré vers 14H00...

video video




Pour information sur ces fumées, elles contiennent :

L'oxyde de carbone (CO)
L’oxyde de carbone est un gaz asphyxiant très dangereux dont les concentrations toxiques ont un effet immédiat. Elles peuvent provoquer l'inconscience en quelques instants.

L'acide cyanhydrique (HCN)
L'acide cyanhydrique (HCN) est un produit particulièrement toxique. Gênant à 20 ppm, sa concentration devient mortelle lorsqu'elle s'établit à des valeurs comprises entre 100 et 200 ppm.

Le gaz carbonique (CO2)
Le gaz carbonique (CO2) offre des concentrations dangereuses lorsque son pourcentage par volume d'air est de l'ordre de 10%. Il conduit aussi à une accélération du rythme respiratoire, favorisant l'inhalation des autres gaz toxiques présents dans l'environnement et joue alors le rôle de «catalyseur d'asphyxie».
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire